FASCIITE PLANTAIRE 101

La fasciite plantaire est une douleur et une inflammation à l’endroit où la fine bande de tissus appelée l’aponévrose plantaire relie l’os du talon aux orteils. Ce tissu aide à soutenir les os de la voûte plantaire et absorbe une partie de la pression exercée sur le pied durant un exercice vigoureux, notamment la course.

Image de l'anatomie du pied montrant une douleur due ? une fasciite plantaire au talon.?

AI-JE UNE FASCIITE PLANTAIRE?

Le symptôme le plus courant de la fasciite plantaire est la douleur, qui est normalement ressentie au niveau du talon et se produit à l’endroit où l’aponévrose plantaire s’attache à l’os du talon. La douleur peut être intense en sortant du lit le matin ou en se levant d’une position stationnaire. La douleur diminue souvent lors de la marche, mais elle peut être persistante.

La douleur qui est généralement intense en sortant du lit est un signe courant de fasciite plantaire, un type particulier de douleur au talon.

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA FASCIITE PLANTAIRE?

Pour les coureurs, une augmentation soudaine ou drastique des distances parcourues ainsi que le manque de soutien de la voûte plantaire ou l’utilisation de chaussures usées peuvent être des causes. Mais selon l’Académie américaine des chirurgiens orthopédiques, la fasciite plantaire n’a généralement pas de cause définitive.


CEPENDANT, L’ACADÉMIE MENTIONNE CERTAINES CHOSES QUI PEUVENT AUGMENTER LA SUSCEPTIBILITÉ À LA FASCIITE PLANTAIRE:

  • Muscles du mollet tendus, ce qui peut rendre la flexion du pied difficile.
  • Surpoids, car il augmente la force des chocs à chaque pas.
  • Voûtes plantaires très hautes, car l’aponévrose subit déjà beaucoup de tensions.
  • Activité ou sport à impact répétitif comme la course à pied, la randonnée.

TRAITER LA FASCIITE PLANTAIRE ET CONTINUER À ALLER DE L’AVANT

Avoir une fasciite plantaire est une expérience douloureuse et peut aller jusqu’à une intervention chirurgicale. C’est pourquoi il est important de parler de vos symptômes avec votre médecin. Il vérifiera si vous n’avez pas d’autre maladie et établira avec vous le traitement de la douleur dont vous avez besoin, lequel peut comprendre les points suivants :

  • Faire une pause dans les activités qui causent la douleur.
  • Appliquer de la glace pendant 20 minutes, maximum 3 à 4 fois par jour.
  • Prendre des médicaments sous ordonnance.
  • Faire des exercices ou thérapies spéciales pour renforcer les muscles du mollet ou corriger un problème de démarche.

Porter des semelles ou semelles orthopédiques de Dr. Scholl’s®, conçues pour un soutien supplémentaire de la voûte plantaire, selon l’approbation de votre médecin.