Color-bar Image

Pied d’athlète

Traiter et prévenir le pied d’athlète

En général, certains médicaments en vente libre et une bonne hygiène des pieds permettent de traiter le pied d’athlète.

On retrouve sur le marché une variété de produits antifongiques en vente libre pour le traitement du pied d’athlète. Ces produits contiennent généralement des ingrédients médicamenteux comme le tolnaftate, le clotrimazole ou le miconazole. Ils se déclinent sous forme de crèmes, d’aérosols ou de poudres à appliquer directement sur la région touchée.

Le pied d’athlète ne répond pas aux traitements en vente libre? Il serait alors préférable de consulter un médecin pour obtenir un traitement plus puissant, sur ordonnance. Ce type d’infection grave peut nécessiter l’administration d’un antifongique par voie orale.

Il y a plusieurs moyens de prévenir l’infection associée au pied d’athlète ou de l’empêcher de réapparaître :

  • Se laver les pieds chaque jour avec de l’eau et du savon.

  • Toujours sécher soigneusement l’espace entre les orteils et laisser les pieds à l’air libre pour qu’ils refroidissent.

  • Alterner les chaussures de manière à ne pas porter la même paire deux jours de suite. Aussi, par temps chaud, il est bon de porter des modèles à bout ouvert pour laisser le pied respirer.

  • Changer de bas souvent pour que les pieds restent au sec. Une personne qui transpire beaucoup des pieds pourrait devoir changer de bas quelques fois au cours de la journée.

  • Porter des bas faits de tissus qui éloignent l’humidité de la peau, comme l’acrylique, la laine ou le polypropylène.

  • Porter des chaussures de douche ou des sandales dans les lieux publics où le champignon peut se répandre.